Réunion au Théâtre13

novembre 16, 2009 dans Actus, L'Association

Suite à l'abandon de la promesse de vente qui condamnait le Grand Ecran à devenir une simple extension du centre commercial Italie2 (la société Hammerson ayant préféré jeter l'éponge à l'annonce de l'appel de la décision du Tribunal Administratif par l'association Sauvons le Grand Ecran ), une réunion d'information a eu lieu au Théâtre 13 le lundi 16 novembre, en présence de la directrice du Théâtre, Colette Nucci.

Deux diaporamas d'une dizaine de minutes sur le Grand Ecran Italie ont été présentés par l'association :

Les premières images, commentées par Etienne Louis, rappellent à la cinquantaine de personnes présentes la configuration de cet équipement exceptionnel (fermé début 2006), sa situation privilégiée au coeur du 13ème arrondissement, ainsi que sa contribution au dynamisme du secteur de la place d'Italie. Suivies par l'historique du complexe audiovisuel (conçu dans les années 80 par la Ville de Paris) et de son cahier des charges (très peu respecté). La confirmation du blocage du projet de destruction du fait des recours contentieux engagés par l'association déclenchent les applaudissements de la salle.

S'ensuit un échange avec l'assistance, où la présidente, Marie-Brigitte Andrei, fait le point sur les procédures judiciaires. Les appels lancés en juillet 2009 ne devant pas être jugés avant fin 2010-début 2011 selon le Tribunal, l'association souhaite que ces nouveaux délais soient mis à profit pour bâtir un véritable projet de reprise, en liaison notamment avec les candidats-repreneurs qui se sont manifestés.

M. Louis, adhérent de l'association, souligne que la plupart des grands équipements culturels sont situés rive droite ou dans le nord de Paris (deux Opéras, la Comédie-Française, la Cité de la Musique à La Villette, le Forum des Images aux Halles, le "104" rue d'Aubervilliers...), alors que la rive gauche - et notamment le 13ème arrondissement - se trouve particulièrement dépourvue sur ce plan.

Un autre adhérent, M.Daniel Friedman - membre de l'ADA 13  - rappelle que la Comédie-Française diversifie depuis plusieurs années ses productions dans d'autres salles (notamment les Ateliers Berthier dans le 17°, prévus pour être provisoires), et pourrait être intéressée par une telle salle. Il souligne la vocation régionale du Grand Ecran, ainsi que la possibilité d'y installer une radio numérique (la hauteur du "campanile" étant susceptible de constituer une très bonne antenne).

Le projet de l'association, présenté dans un second diaporama (commenté par le comédien Patrice Melennec), récapitule les innombrables potentialités de la salle, encore inexploitées, allant du cinéma au spectacle vivant, en passant par l'organisation ou la retransmission d'évènements spéciaux (opéras, grands matchs sportifs...), ou encore la mise à disposition de la salle pour les institutions publiques et les associations (ce qui correspond à un véritable besoin dans cet arrondissement en  manque d'équipements de ce type). Largement inspiré du cahier des charges de la Ville de Paris, ce projet peut servir de base de réflexion aux différentes orientations possibles à donner à l'exploitation du complexe.

A l'issue de la projection, Monsieur Melennec tient à faire une mise au point sur l'étiquette "politique" invariablement accolée par les élus de la mairie à cette association qui regroupe des personnes de tous horizons. Et en effet l'association Sauvons le Grand Ecran ayant pour unique objet le sauvetage de cette magnifique salle, se veut politique non pas au sens "politicien" du terme, mais au sens étymologique du mot grec "politikè" (« science des affaires de la Cité »). Car pour ses défenseurs, l'indéniable "intérêt général" attaché à la salle mérite largement de dépasser les clivages pour rassembler le consensus autour de sa préservation (voir sur le site).

Madame Andrei précise que les seules ressources de l'association proviennent des dons et cotisations, au besoin complétés par l'apport personnel des administrateurs.

La parole étant laissée à l'assistance, il est notamment question au cours du débat qui s'ensuit de la valeur patrimoniale du complexe audiovisuel, et du droit moral de l'architecte Kenzo Tange - de réputation internationale - sur son oeuvre. Les propositions des candidats-repreneurs sont à leur tour largement commentées.

Des participants font part de leur perplexité devant l'absence totale de dialogue avec la mairie à ce sujet, et déplorent qu'un tel combat ne soit pas davantage relayé par les médias. Ce à quoi Madame Andrei répond que les communiqués de presse de l'association sont rarement relayés, mais que le quotidien Le Parisien s'est annoncé la veille, ce que confirme le journaliste présent dans la salle (voir l'article paru le lendemain, 17 novembre, et notre réponse aux propos tenus par le maire du 13ème).

Avant la fin de la réunion prévue pour 20h, un voeu que chacun peut adresser aux pouvoirs publics est voté à l'unanimité.

No Responses to "Réunion au Théâtre13"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.